[Lobotomie et leucotomie dans les hôpitaux psychiatriques brésiliens]

La lobotomie et la leucotomie ont été utilisées dans les établissements psychiatriques brésiliens de 1936 à 1956. Aussi appelées psycho-chirurgies, il s’agissait d’opérations qui séparaient les lobes frontaux droit et gauche et les lobes pré-frontaux du reste du cerveau, visant à modifier le comportement ou à guérir les maladies mentales. La technique, créée par le neurologue portugais Egas Moniz en 1935 et développée par Walter Freeman des États-Unis, est arrivée au Brésil par les mains d’Aloysio Mattos Pimenta, neurologue de l’Hôpital PsiquiátricoJuquely à São Paulo. Bientôt, de nombreux médecins ont emboîté le pas. Ces procédures ont été utilisées sur plus d’un millier de patients hospitalisés dans le but non seulement d’obtenir des résultats de guérison, mais également d’améliorer techniquement la technique chirurgicale, car les expériences préliminaires avec des animaux étaient assez rares à l’époque. Au Brésil, la technique a été utilisée jusqu’en 1956, date à laquelle elle a été considérée comme allant à l’encontre du Code de Nuremberg de 1947, dont l’objectif était de retenir et de réglementer les expériences médicales avec des êtres humains faites pendant la Seconde Guerre mondiale.