Leucodermie chez les patients atteints de mélanome traités par Interférónleucodermie Chez les patients atteints de mélanome traités par interféron

Résumé

– L’association de lésions de leucodermie ou de vitiligo chez les patients atteints de mélanome a été fréquemment discutée dans la littérature médicale et a parfois été associée à un pronostic plus favorable de la maladie. Ces lésions peuvent être présentes avant ou après le diagnostic de mélanome. Il existe également des cas de leucodermie associés à un traitement par interféron. Nous avons présenté 3 patients diagnostiqués avec un mélanome avec métastases ganglionnaires traités par l’interféron alfa-2b (IFN-a2b), qui ont développé des lésions de leucodermie ou de leucotriquie pendant le traitement. L’un des patients avait développé une métastase de mélanome à halo acromique avant le traitement. Les biopsies de la peau acromique ont montré une absence de différenciation mélanococcique. L’apparition de lésions acromiques chez les patients atteints de mélanome pourrait signifier une réponse immunitaire sélective contre les cellules pigmentées. Chez nos patients, il semble exister une relation temporelle entre l’apparition de lésions acromiques et le traitement par IFN-a2b, ce qui pourrait indiquer que l’immunothérapie stimulerait cette réponse immunitaire.