Le Diarium du Magister Johannes Kelpius

Le piétiste allemand radical Johannes Kelpius s’est rendu à Philadelphie en 1694 avec un groupe d’immigrants allemands en Amérique. Il s’installe sur les rives du ruisseau Wissahickon, où il dirige une petite communauté religieuse séparatiste basée sur l’ésotérisme et le mysticisme, inspirée des enseignements de Johann Jacob Zimmerman.

L’aura de mystère entourant Kelpius est renforcée par la rareté de ses écrits, dont son Diarium reste l’un des rares textes survivants. Le Diarium fournit un compte rendu détaillé de son voyage de dix semaines dans l’Atlantique, relatant les histoires du passage difficile vers l’Amérique tout en offrant un regard unique sur la vision spirituelle de Kelpius. En plus d’une traduction de son journal, ce volume, initialement publié par la Société allemande de Pennsylvanie en 1917, contient des sélections traduites de lettres envoyées par Kelpius pendant les quatorze années qu’il a vécues à Philadelphie avant sa mort en 1708. Sont également inclus des pages fac-similées de son livre de prières, Une Méthode de Prière Courte, Facile et Complète.