King City est le premier service de police de Californie à avoir des caméras montées sur des armes à feu

Un petit service de police du comté de Monterey est le premier en Californie à avoir des caméras montées sur des armes à feu.

PUBLICITÉ

King City est une communauté de 14 000 habitants située à environ 130 miles au sud-ouest de Fresno.

Jeudi, son département de police est devenu le premier en Californie à monter une caméra sur l’arme de poing de chaque officier.

Robert Masterson est le chef de la police de King City. « La vidéo est importante pour notre communauté, car nous pouvons dire que nous faisons tout ce que nous pouvons faire pour assurer la transparence. »

Les caméras de tir sont fabriquées par Viridian Weapon Technologies dont le siège est à Minneapolis. « Chaque fois que vous retirez votre arme de votre étui, elle allume automatiquement la caméra et le son.

La première partie que vous voyez lorsque vous téléchargez la vidéo est en fait l’arme qui quitte l’étui. »

Les policiers de King City utilisent déjà des caméras corporelles. Dans la vidéo de formation de l’entreprise, vous voyez plusieurs fois le bras d’un officier bloquer la scène. Le chef Masterson croit que les caméras montées sur des armes à feu offriront

une vue dégagée lors d’un tir d’un officier impliqué.

« Je crois que c’est un bon moyen de compléter un système de caméra corporelle afin que vous puissiez obtenir une représentation précise de tout incident critique, au lieu de le remplacer. »

Les caméras montées sur le pistolet coûtent environ 400 each chacune, plus un coût supplémentaire pour un nouvel étui. King City a dépensé 12 000 $ pour le nouveau système. Masterson dit que ses officiers sont à l’aise avec le changement.

« La plupart des officiers dans nos armes que nous délivrons ici ont des rails légers sur eux. Donc, la plupart des officiers sont habitués à avoir de toute façon une lumière au bout de leur arme et cela glisse directement à cet endroit et ne prend pas plus de place

que votre arme standard en ce moment. »

Masterson croit que la plupart des membres des forces de l’ordre sont habitués à être enregistrés et que la transition vers la nouvelle technologie de leurs armes ne sera pas difficile.

À la fin de chaque quart de travail, chaque agent télécharge la vidéo sur le serveur de la police de King City. S’il n’est pas utilisé dans une affaire de police, il est supprimé tous les 90 jours.

PUBLICITÉ