Kimchi: Une Histoire d’origine

À ce stade, il est plus logique de passer au 20ème siècle. Bien qu’il s’agisse d’une simplification excessive, ce qui se passe essentiellement au cours des centaines d’années sur lesquelles nous ignorons les détails de fond, c’est qu’avec le temps, le chili devient plus important dans le kimchi. C’est, également sous une forme trop simplifiée, ce que l’on voit dans toute l’Asie du Sud-Est et dans le sous-continent indien: une expansion massive de l’utilisation du chili dans la majorité des cuisines du continent. Le Portugal apporte des piments, les gens aiment les piments. Difficile de voir pourquoi pas, personnellement, en tant que grand fan du chili! Ainsi, au cours de ces quelques centaines d’années, vous voyez le chili devenir beaucoup plus omniprésent dans les préparations de kimchi.

Entrez dans les 20e et 21e

Au 20e siècle, vous voyez le kimchi sortir de l’étape à gauche et entrer dans l’arène mondiale. Le kimchi se répand en popularité, en fin de compte non seulement en parcourant le monde, mais en devenant synonyme de cuisine coréenne dans les perspectives mondiales de sa cuisine. Cela apporte également des événements historiques intéressants, comme c’est généralement le cas pour les produits alimentaires de voyage.

Pendant la guerre au Vietnam, le gouvernement sud-coréen a chargé des scientifiques de créer du kimchi pour les soldats dans une usine près de Séoul. À l’été 1966, les produits « kimchi-en-étain » ont finalement été expédiés et servis aux troupes coréennes au Vietnam. Il s’agissait de la première production de masse de kimchi à l’échelle industrielle moderne et était basée sur des recherches scientifiques sur sa longue histoire du kimchi en Corée. Le premier article de recherche académique sur la science du kimchi, exploration sur le phénomène de la fermentation du kimchi, la valeur alimentaire du kimchi et sa fonction dans l’alimentation humaine, etc., a été présenté à la 2ème. Conférence Internationale des Sciences et Technologies Alimentaires à Varsovie, en Pologne, en août 1966. Il a également été reconnu comme le premier document de recherche original sur le kimchi en anglais. Ainsi, le kimchi fait partie de la cuisine mondiale depuis près de quatre décennies. À l’heure actuelle, il existe plus de 400 fabricants de kimchi industriels rien qu’en Corée du Sud. Bien que le volume exact de la production de kimchi ne soit pas connu en Corée du Nord, il n’est probablement pas inférieur à celui de la Corée du Sud.

Je ne le savais pas, mais c’est une façon vraiment intéressante de voir le kimchi entrer dans l’arène mondiale!

Il convient également de noter qu’en 1996, il y a eu un énorme différend entre la Corée et le Japon sur le kimchi. Ce qui s’est passé, c’est que les usines japonaises ont commencé à fabriquer une version japonaise du kimchi qui n’était pas fabriquée à la coréenne, bien qu’elle soit vendue sous cette étiquette. Cela se traduit par des protestations massives et des pressions auprès de la Commission pour l’inclusion du kimchi dans le Codex Alimentarius. Ils obtiennent cette inclusion en 2001, mais en 2013 et 2015, la Corée du Sud et la Corée du Nord (respectivement) sont inscrites sur les listes du Patrimoine Immatériel de l’UNESCO pour la fabrication et le partage du kimchi. Ce que fait cette liste de l’UNESCO est d’affirmer sans équivoque qu’une norme culturelle donnée (souvent intangible, comme les danses et les chants nationaux / tribaux) est représentative uniquement d’une culture donnée. Bien que la Corée du Nord et la Corée du Sud aient d’autres objets et pratiques d’importance culturelle sur cette liste, le kimchi a été une victoire massive pour ces nations. Le Codex précise également les détails de la production d’un kimchi à inclure dans la désignation légale. Il y a, si vous ne le saviez pas, un tas d’aliments mondiaux qui entrent dans ces catégories certifiées.

Dans certains cas, les Coréens sont victimes de discrimination de la part de leurs voisins par le biais de boycotts du kimchi. En 2017, la Chine était en colère contre la Corée du Sud pour avoir accepté d’abriter un système de missiles américain, alors elle a répondu en boycottant le kimchi. Ils ont également boycotté d’autres choses sud-coréennes, comme des concerts donnés par des groupes coréens, et pour les Coréens-Chinois, la discrimination à laquelle les nationalistes chinois sont confrontés est devenue plutôt extrême, à la fois en raison de boycotts et de manifestations massives contre les entreprises coréennes en Chine.

De plus, en 2014, le Festival du Kimchi de Séoul (서울김の문화제) a été institué, également appelé Festival du Partage de la fabrication du Kimchi &. Cela se produit chaque année à l’automne pendant 5 ans. J’espère vraiment qu’ils pourront avoir leur festival cette année, et j’espère un jour aller à l’un d’entre eux! Voici une vidéo du festival de l’année dernière en novembre. Le partage du kimchi est une norme culturelle, et ce festival le représente: tout le kimchi produit pendant ce festival va à ceux qui en ont besoin. Tout est partagé! La plupart des kimchi produits dans la modernité sont maintenant commercialisés, mais cette vidéo montre à quel point les gens participent avec impatience à la création et au partage de fêtes! Le kimchi, c’est de l’amour, vous tous. L’amour dans un bocal.