Jean 10 11-18 Dévotion

La Voix du Bon Pasteur ou du Berger

Introduction: Un touriste américain qui voyageait au Moyen-Orient. Il tomba sur plusieurs bergers dont les troupeaux s’étaient mêlés en buvant l’eau d’un ruisseau. Après un échange de salutations, l’un des bergers s’est tourné vers les brebis et a crié: « Manah. Manah. Manah. » (Manah signifie  » suis-moi  » en arabe.) Aussitôt ses brebis se séparèrent du reste et le suivirent.

Puis l’un des deux bergers restants a crié: « Manah. Manah. »et ses brebis quittèrent le troupeau commun pour le suivre. Le touriste américain dit alors au troisième berger: « J’aimerais essayer ça. Laisse-moi mettre ton manteau et ton turban et voir si je peux amener le reste des moutons à me suivre. »Le berger sourit sciemment, alors que le voyageur s’enveloppait dans le manteau, mettait le turban sur sa tête et criait: « Manah. Manah. »Les moutons n’ont pas répondu à la voix de l’étranger. Aucun d’entre eux ne s’approcha de lui.  » Les brebis suivront-elles un jour quelqu’un d’autre que vous ? » Demanda le touriste. « Oh oui, répondit le berger, parfois un mouton tombe malade, et ensuite il suivra n’importe qui. »

De nombreuses paroles réconfortantes ont été prêchées à propos de ce texte au fil des ans, et à juste titre. Nous sommes vraiment réconfortés par la personnification de notre précieux Seigneur en tant que berger et guide. En nous conduisant vers de nouveaux pâturages invitants, notre Seigneur remplit notre soif de sources d’eau vive. Ce berger, notre berger, est celui qui s’occupe de tous nos besoins. Il porte nos jeunes et nos faibles sur ses épaules. Nos blessures sont guéries par son toucher tendre. Quand nous sommes perdus, il nous cherche, laissant le troupeau derrière nous pour nous retrouver. Il connaît chacun de nous par son nom et plus encore Il connaît nos personnalités, nos tendances, nos tempéraments, nos habitudes et surtout notre cœur. La protection de son troupeau est sa priorité et pour nous sauver, il est prêt à mourir.

« Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis ». Jésus nous dit qu’il est venu sauver ses brebis de l’emprise du loup vorace, des faux bergers et de tous ceux qui mènent à la mort. Il prend d’assaut les portes de l’enfer, du péché et de la mort. Ses armes sont Sa parole et son corps crucifié sur la croix et le sang versé sur la croix. Le berger donne sa vie pour ses brebis. Dans sa mort, il fait le sacrifice suprême et nous réconcilie tous avec Dieu. Le berger est devenu un mouton – l’Agneau même de Dieu – et devient l’Agneau sanglant du sacrifice. Pourquoi a-t-Il fait ça ? Les Écritures déclarent que tous ceux que nous aimons les brebis se sont égarés, chacun à sa manière. Et toi? Tu t’es égaré ?

Que pouvons-nous faire ? N’y a-t-il pas de protection? Écoutez les paroles du Christ.  » Je connais mes brebis et je les connais. Mes brebis entendent ma voix et elles me suivent. »Par sa parole dans la Bible, nous entendons sa voix, Sa voix nous rappelant combien il nous aime. À travers eux, le Bon Pasteur nous guide et nous protège. En eux, nous entendons Sa voix alors qu’il nous réconforte et nous conduit dans un pâturage au bord d’eaux calmes où il restaure nos âmes. Oui, tout ce que nous aimons les brebis s’est égaré, mais les Écritures continuent…  » et le Seigneur lui a imposé les iniquités de nous tousHe Il a été conduit comme un agneau à l’abattage. »Pour l’amour de Jésus, par Ses rayures, il a guéri toutes ses brebis malades. Nous sommes pardonnés pour toutes les fois où nous avons suivi d’autres voix, d’autres bergers. Le Seigneur nous a portés sur Ses épaules.

Conclusion : Il n’y a qu’un seul berger. Il est le Bon Pasteur, Jésus-Christ. Nous avons entendu sa voix. Même si nous nous égarons tous parfois, il nous poursuit, nous rassemble dans ses bras et près de son cœur. Là, il enlève nos fraises avec ses mains percées d’ongles et tend nos blessures et nous guérit et nous donne la vieHis Sa vie donnée pour ses brebis. Écoutez la voix de Jésus. « Je suis le bon pasteur, qui donne sa vie pour ses brebis. » Tel est son amour pour toi. Amen.