Gentillesse et générosité

Au début de chaque année, je sélectionne un mot.

Quelque chose qui capture un sentiment d’importance pour l’année à venir. Agir comme une sorte d’étoile du Nord, cela caractériserait mon attention et ma façon d’être dans le monde.

Au cours de la semaine, je suis retourné me rappeler quel était le mot pour 2019. Parce que ça a été une très longue année

Habituellement, quand ça arrive, je redécouvre le mot et ça aura du sens. Pas cette fois.

Le mot était prospérer. Et ça n’atterrissait pas bien.

Donc, plutôt que de travailler sur l’inadapté, j’ai remonté la vallée et choisi des mots pour guider le reste de l’année.

Générosité et gentillesse.

J’avais besoin d’un cadre alternatif pour voir ce qui se passait dans le monde et autour de moi.

Gentillesse et générosité.

Cela résume les choix que je voulais faire.

Plutôt que de mesurer ce qui ne l’était pas, je veux que les yeux voient avec gentillesse. Et à écouter généreusement.

Ce n’est pas une sorte de badigeon mouillé. Un sentiment gluant pour que tout se passe bien.

Non, c’est choisir une nature d’être différente, non façonnée par ma blessure mais par l’espoir. Tout en marchant sur un sol terrassé dans la réalité.

Pourquoi gentillesse et générosité?

Parfois, nous devons faire face à une contre-culture intentionnelle. Non pas comme un acte de rejet, mais d’embrasser la réalité et d’offrir une autre façon de marcher.

La générosité est si puissante.

Dans notre monde, ce n’est pas ce que l’on attend. Il n’y a pas de contrat proposé. Il n’émerge pas d’un état d’esprit de rareté.

En effet, la générosité est un acte d’abondance. De croire que donner se multiplie.

Et c’est le cas.

Rappelez-vous les occasions où vous avez reçu de la générosité et où vous avez donné généreusement. Quel était le fruit? Pour vous et les autres ?

La gentillesse voit la personne et offre une douce prévenance. Ce n’est pas l’échelle qui compte. C’est notre attitude.

Encore une fois, je reviens sur ces petits actes de gentillesse qui ont eu un si grand impact à l’époque. Et souvenez-vous-en vivement, avec une tendresse qui m’éclaire à l’intérieur.

Dons de paroles – bonté et générosité

John O’Donohue l’a magnifiquement mis dans Structures of Kindness dans Benedictus: a Book of Blessings. Voici quelques extraits pour nourrir votre âme:

Il y a une bonté qui habite au fond des choses ; elle préside partout, souvent aux endroits où nous nous attendons le moins. Le monde peut être dur et négatif; mais si nous restons généreux et patients, la gentillesse se révèle inévitablement. Quelque chose de profond dans l’âme humaine semble dépendre de la présence de la gentillesse; quelque chose d’instinctif en nous l’attend, et une fois que nous le sentons, nous sommes capables de nous faire confiance et de nous ouvrir

Le mot « gentillesse » a un son doux qui semble faire écho à la présence d’une bonté compatissante. Quand quelqu’un est gentil avec vous, vous vous sentez compris et vu. Il n’y a pas de jugement ou de perception sévère envers vous. La gentillesse a des yeux gracieux; elle n’est ni petite ni compétitive; elle ne veut rien récupérer pour elle-même. La gentillesse frappe une résonance avec les profondeurs de votre propre cœur; cela suggère également que votre vulnérabilité, bien qu’exposée d’une manière ou d’une autre, n’est pas exploitée; c’est plutôt devenu une occasion de dignité et d’empathie. La gentillesse jette une lumière différente, une lumière du soir qui a la profondeur des couleurs et la patience d’éclairer ce qui est complexe et riche en différences.

Malgré toutes les ténèbres, l’espoir humain repose sur l’instinct qui, au niveau le plus profond de la réalité, domine une bonté intime. C’est le cœur de la bénédiction. Croire en la bénédiction, c’est croire que notre présence ici, notre présence même dans le monde, est en soi le premier don, la bénédiction primale John O’Donohue, Benedictus – un livre de bénédictions, Bantam Press, 2007

Si la gentillesse et la générosité vous semblent des mots étrangers, alors soyez doux avec vous-même.

Sortez au grand air et apaisez votre cœur et votre âme. Écoutez les mots de gentillesse et de générosité et réinitialisez votre boussole.

Merci d’avoir lu

Sue

Cette semaine

a donné l’opportunité d’être intentionnel, d’apprendre à marcher différemment avec une histoire différente.

  • Lundi: Histoires
  • Mardi: Quelle est l’histoire?
  • Mercredi: Formes de générosité
  • Jeudi: Sons de générosité
  • Vendredi: La gentillesse du temps