Apprendre Tôt Sur L’Allergie Aux Arachides (LEAP)

Publiée en 2015, l’étude LEAP (Learning Early About Peanut Allergy) a transformé les conseils que les pédiatres et les allergologues / immunologistes donnent aux parents sur le moment d’introduire des aliments à base d’arachides aux enfants à haut risque d’allergies alimentaires. L’étude LEAP a été inspirée par l’observation que, chez les enfants d’origine juive, l’allergie aux arachides était dix fois plus fréquente au Royaume-Uni, où l’introduction des arachides a été retardée, par rapport à Israël, où les bouffées à base d’arachides sont une collation populaire pour les bébés. Manger des arachides tôt dans la vie pourrait-il protéger contre l’allergie aux arachides?

Financée en partie par FARE, l’étude LEAP a suivi plus de 600 enfants pendant plus de quatre ans pour répondre à cette question. Les bébés inscrits à l’étude LEAP couraient un risque élevé de développer une allergie aux arachides car ils présentaient déjà un eczéma sévère, une allergie aux œufs ou les deux. Fait important, l’étude n’incluait pas les enfants qui avaient déjà une allergie aux arachides. LEAP a étudié la prévention de l’allergie aux arachides, mais n’a pas abordé le traitement.

À partir de l’âge de 4 à 10 mois, les bébés de l’étude LEAP ont été divisés en deux groupes. Un groupe a évité les aliments à base d’arachides, tandis que l’autre groupe a reçu des aliments à base d’arachides adaptés à son âge plusieurs fois par semaine. À l’âge de 5 ans, les enfants qui avaient commencé à manger de l’arachide lorsqu’ils étaient nourrissons étaient beaucoup moins susceptibles d’être allergiques à l’arachide.

Chez les bébés à haut risque d’allergie aux arachides, la consommation précoce et régulière d’aliments aux arachides a réduit le risque d’allergie aux arachides de plus de 80%, par rapport à l’évitement des arachides.

Persistance de la tolérance orale à l’arachide (LEAP-On)

Partiellement financée par FARE, l’étude sur la Persistance de la tolérance orale à l’arachide, également appelée LEAP-On, a suivi les enfants qui avaient participé à LEAP pour demander ce qui se passerait si les enfants qui mangeaient des aliments à base d’arachides dès leur plus jeune âge évitaient l’arachide pendant une année complète. Leur risque de développer une allergie aux arachides augmenterait-il s’ils ne mangeaient pas d’arachides?

La réponse était non. Les enfants qui mangeaient des arachides de la petite enfance à l’âge de 5 ans, puis évitaient les arachides de l’âge de 5 à 6 ans étaient encore 74% moins susceptibles d’être allergiques aux arachides que les enfants qui avaient systématiquement évité les aliments à base d’arachides de la petite enfance à l’âge de 6 ans. LEAP-On a montré que la tolérance à l’arachide favorisée par une introduction précoce aux aliments à base d’arachides pouvait être durable.